voyage en Egypte,croisière sur le Nil et séjour en mer rouge pas cher
Egypte à partir de 399€

Voyages en Egypte, séjours en mer rouge et croisières sur le nil

Entreprendre un voyage en Egypte, c’est faire une plongée dans l'histoire et visiter l’un des pays les plus riches du monde à la rencontre du glorieux passé de la terre des Pharaons. En s'installant sur ces terres, les Egyptiens ont fondé une civilisation splendide et millénaire dont les réalisations n'ont cessé de fasciner le monde. Travel Evasion vous propose une palette complète de voyages en Egypte, des incontournables croisières sur le nil en passant par les séjours en mer rouge. Vous pouvez bien entendu combiner ces deux types de voyage en Egypte en profitant d'une croisiere Nil et d'un séjour à Hurghada ou à Marsa Alam à la suite  :  voyage en Mer Rouge, croisière sur le Nil, combiné croisière sur le Nil et séjour mer rouge, combiné croisière sur le Nil et visite du Caire et des Pyramides

je recherche un

Croisières sur le Nil

La vallée des rois avec Louxor et Assouan (haute Egypte). Cette région est une des plus riches d’Egypte, idéale pour une croisière sur le nil, nécropoles, temples et tombeaux vous attendent. 

Toutes nos croisères sur le Nil

Séjour Mer Rouge

Les côtes d'Egypte offre de nombreuses stations balnéaires pour votre séjour en mer Rouge, Hurghada, El Gouna non loin, mais aussi Marssa Ala ou encore Safaga.

Tous nos séjours en mer rouge

Combiné Nil et Mer Rouge

Allier le meilleur des deux monde, une Croisière sur le Nil à la découverte des trésors de l'Egypte antique, et lors d'une semaine supplémentaire, farniente ou sports nautiques en mer Rouge !

Tous nos combinés Nil et Mer Rouge

Croisière Nil en Dahabeya

Aucun bruit, vous êtes au coeur même de l'Egypte sur un bâteau d'exception, une Dahabeya qui accompagnera cette immersion Egyptienne en Croisière sur le Nil.

Nos croisières Nil en Dahabeya

  • Météo Egypte
  • Voyage en Egypte
  • Quel itinéraire en Egypte

Quand partir en Egypte ?

L'Egypte bénéficie toute l’année d’un climat chaud et sec, sauf pendant les mois de janvier à mars avec des températures entre 20 et 32°C. Il fait très chaud pendant les mois d'été. La saison touristique débute mi-février jusqu'à fin mai et reprend à l'Automne jusqu'à mi-décembre. Les meilleures périodes pour visiter le Sud en particulier pour une croisière sur le Nil restent indéniablement le printemps et l’automne. L’eau est assez chaude pour que l’on puisse se baigner avec plaisir en Mer Rouge. En été, la Mer Rouge bénéficie d’un léger vent qui rend la chaleur plus supportable.

Boucler sa valise pour un voyage en Egypte :

En été, prévoir des vêtements légers, un chapeau et des lunettes de soleil, mais, après 20h00, un gilet reste indispensable, car les soirées peuvent être fraîches. Pour la plage, mieux vaut se munir de sandales en plastique car les coraux sont présents sur la plupart des plages de la mer rouge. Au printemps et à l’automne, emporter un pull pour les soirées, sur le Nil en particulier. Pour la visite des sites archéologiques, se munir de bonnes chaussures, plates et antidérapantes, car les sols peuvent se révéler très glissants. Les mordus de randonnée n’oublieront pas leurs chaussures de montagne.

Santé :

Aucun vaccin n’est exigé mais un rappel antiténatique n’est jamais inutile. Prévoir un antiseptique, des produits de soin contre les brûlures solaires, une pince à épiler pour ôter les piquants d’oursins pour les séjours en mer rouge. Le changement dans les habitudes alimentaires durant un voyage entraîne souvent des maux d’estomac: Pour traiter les symptômes de diarrhées aiguës, prévoir un antidiarrhéique qui permettra, en complément d’un régime réhydratant, d’éliminer rapidement la gêne occasionnée. Eviter de boire autre chose que de l'eau minérale et attention aux fruits et légumes en dehors des restaurants des bateaux ou des hôtels. Contre le mal des transports, mieux vaut anticiper et prendre avec soi un médicament antinauséeux et antivomissement.

Passeport et visa :

L'Egypte accepte, pour un séjour de courte durée, une carte d’identité ou un passeport pour les ressortissants français. Pour les clients de nationalité étrangère, se renseigner auprès de l'ambassade d'Egypte à Paris. Pour un séjour de plus de trois mois, un visa est nécessaire.

Faire ses achats en Egypte :

Côté shopping, une règle d’or, le marchandage ! Les meilleurs produits de l’artisanat egyptien : bijoux, cuir et les spécialités alimentaires se trouvent soit dans les petits villages, soit dans les magasins spécialisés des grandes villes. Les bijoux : Moins chers qu’en France, les souks regorgent de bijoutiers. Vous pourrez trouver des  Bagues, bracelets et colliers ou cartouches personnalisés à votre nom. L'or et l'argent  sont un peu moins chers qu'en France, mais prenez garde à la qualité moyenne parfois. Les antiquités : attention les "antiquités" vendues sous le manteau par des vendeurs ambulants sont toutes des contrefaçons, parfois très bien imitées. Vraies ou fausses, ne pas céder à la tentation : le trafic d'antiquités est sévèrement réprimé par la loi Egyptienne. Cependant, on trouve, en particulier à Louxor, des copies remarquablement exécutées par des artisans qui travaillent comme leurs ancêtres. Les gourmandises : Pour les amateurs d'épices pas question de quitter l'Egypte sans une solide provision: elles sont belles et bon marché. Les papyrus: Les papyrus authentiques sont produits au Caire, à Louxor et à Assouan. Evidemment, ils sont plus chers que ceux proposés à tous les coins de rue, en fibre végétale. 

Votre voyage en Egypte :

La vallée du Nil : La plus grande partie de la vallée du Nil se situe dans la région appelée Haute-Egypte, une bande de terre fertile qui s'étend du sud du Caire jusqu'à Assouan, dans le sud du pays. La vallée est bordée au nord par le delta du Nil, à l'est par le désert Oriental et à l'ouest par le désert Occidental. C'est en Haute-Égypte que l'on trouve les terres les plus riches et c'est là que se trouvent la plupart des cultures. Quasiment toute la population de 85 millions d'habitants dépend de cette région pour sa nourriture. C'est également ici que l'on trouve la majeure partie de la faune et de la flore égyptiennes. La fleur de lotus aux pétales si colorés, par exemple, se retrouve tout le long des berges du Nil pendant les mois d'été. Vous remarquerez également les petites boules de fleurs jaune vif des acacias. La Moyenne-Égypte et les régions les plus au nord de la Haute-Égypte bénéficient d'un climat chaud, avec des étés secs et des précipitations très faibles. Juillet et août sont les mois les plus chauds. Le climat est idéal pour de nombreuses espèces d'animaux, de reptile et d'amphibiens. Cette zone abrite des tortues de terre et d'eau, des batraciens, des mangoustes et des varans du Nil, un lézard d'aspect préhistorique qui peut parfois atteindre deux mètres de long. La vallée du Nil est aussi le paradis des ornithologues. Ils sont nombreux à venir observer les multitudes d'oiseaux qui vivent ou hivernent dans la région, et notamment les mouettes pygmées, les guifettes moustacs ou encore des gravelots à collier interrompu, de sympathiques petits échassiers. On trouve aussi des hérons cendrés dans les zones marécageuses, ainsi que des aigrettes. Les oiseaux ont toujours joué un rôle important en Égypte, à la fois dans la vie quotidienne et dans la culture sacrée. Il existe plus de 150 espèces locales qui vivent ici toute l'année et 280 autres qui viennent y passer l'été. Plus on descend vers le sud le long du Nil, plus le mercure monte. L'été à Assouan est sec et chaud. Il vaut mieux prévoir de partir en excursion dans le désert le matin, avant que le soleil ne soit trop haut. Le désert couvre plus de 90 % de la superficie de l'Égypte et seuls environ 3,5 % du million de mètres carrés du pays sont cultivés. Plus on se rapproche de Kom-Ombo d'Assouan et d'Abou-Simbel, et plus la vallée du Nil se mue en désert. Cet environnement est idéal pour les fennecs, les lynx du désert, tes serpents, dont le cobra qui symbolise l'Égypte pharaonique, mais aussi les scorpions. Autant d'espèces qu'il convient de traiter avec respect. La vallée du Nil, le delta du Nil et le désert avoisinant sont un mélange extraordinaire d'habitats et d'environnements naturels différents qui offrent un contraste saisissant.

L’Égypte des pharaons : L’histoire de l’Égypte remonte aux temps préhistoriques. La formation du désert du Sahara vers 8000 av. J.-C. conduit alors les civilisations primitives à se rapprocher du Nil pour pêcher et cultiver la terre. Mais c’est il y a près de 5000 ans que débute l’Égypte des pharaons qui attise encore aujourd’hui la curiosité du monde entier. Les grands personnages de 30 dynasties, leur vie, leur culture et leurs reconnaissances phénoménales de la momification, des mathématiques et de l’astronomie ont façonné la légende fascinante de l’Égypte ancienne.       
Qui ne se passionnerait pas pour le destin des souverains tels que Toutankhamon, ce jeune garçon qui devint pharaon en 1333 av. J.-C. il ne règnera que pendant 10 ans et son masque funéraire en or massif, découvert dans son tombeau de ma vallée des Rois près de Louxor en 1922, est certainement l'un des plus beaux trésors au monde. 
Ou la femme pharaon Hatshepsout, « roi » qui restera le plus longtemps sur le trône car ses sujets la considéraient comme un roi et non pas une reine. Ou encore le puissant Ramsès Il qui changera la face de l'Égypte et la défendra contre les envahisseurs. Et Néfertiti, épouse du pharaon Akhenaton, qui a peut-être régné elle-même ; sa vie, comme l'emplacement de son tombeau, restent encore un mystère captivant.
L’Égypte des pharaons, c’est plus de 3000 ans de réalisations remarquables et de prospérité. Les pharaons créèrent des structures gouvernementales militaires et religieuses solides. Ils jugeaient et régnaient sur le pays sans partage. Vénérés comme des dieux, leur fortune était phénoménale, à hauteur des temples et monumentales qu’ils faisaient construire à leur propre gloire.

La période pharaonique, connue sous le nom d'ère dynastique parce que l’Égypte sera dirigée par 30 dynasties,  débute vers 3150 ans av. J.-C., sous le règne du premier pharaon qui unira la Haute et la Basse-Égypte, alors divisées. C'était sans doute le pharaon Ménès, bien qu'on pense qu'il puisse aussi s'agir de Narmer ou Aha, décrits dans de nombreux documents archéologiques. Il établit la capitale Memphis qui devient le cœur du pays. 
On sait peu de chose des souverains des 1 ère et I l dynasties, mais ce sont les rois de la Ill dynastie et des suivantes, période de l'Ancien Empire qui feront de l'Égypte l'une des nations les plus riches du monde antique. Ils érigent des structures architecturales gigantesques et complexes, dont le point d'orgue seront les pyramides et le Sphinx de Gizeh. Les pyramides ont un exemple extraordinaire des connaissances mathématiques des Égyptiens et intriguent encore les experts aujourd'hui.               
La première période intermédiaire, qui débute vers 2150 av. J.-C., est suivie du Moyen Empire vers 2000 av. J.-C., lorsque Thèbes devient la capitale du pays. Le Nouvel Empire commence ensuite vers 1539 av. J.-C. et donnera à l'Égypte ses plus grands pharaons, dont Ahmosis, Hatshepsout, Akhenaton et Toutankhamon. Vers 1279 av. J.-C. l'héroïque Ramsès Il accède au trône et restera au pouvoir pendant 67 ans. Après plusieurs millénaires, la période pharaonique s'achève vers 30 av. J.-C. (période de domination romaine), bien qu'une forme de monarchie se soit perpétuée jusqu'à l'époque moderne. Parmi les personnages illustres de l'histoire de l'Égypte, on compte Alexandre le Grand et Cléopâtre. 

Le Caire et le plateau de Gizeh : Dire que le Caire est une ville de contrastes ne saurait faire justice à toutes ses facettes. C'est un mélange surprenant de souvenirs d'un monde antique qui s'intègrent avec aisance dans la vie quotidienne moderne. Vous pourrez y voir des bâtiments historiques et des souks dans le Vieux-Caire, de superbes mosquées ottomanes et mameloukes, des églises chrétiennes, des hôtels chics et des immeubles de bureaux dans le Grand Caire, des parcs luxuriants et des zones résidentielles. Vous serez surpris par ce Caire où la ville rencontre le désert, où les pyramides et le Sphinx de Gizeh dominent l'horizon.       
Au Caire, vous pourrez visiter le Musée égyptien, où les objets présentés sont si anciens et si fabuleux que l'on croit rêver. Vous aimerez flâner dans les ruelles de Khan El-Khalili, le plus vieux bazar au monde. Vous ne vous lasserez pas de parcourir le gigantesque musée et centre culturel de l’Opera House… Vous comprendrez vite pourquoi le Caire est une ville si fascinante. C’est l’une des plus grandes au monde par la superficie et la densité de population, après de 8 millions d’habitants rien que dans sa partie centrale.  

La visite de la capitale égyptienne est une aventure mémorable, trépidante qui ne laisse personne indifférent. 
Des millions d'Égyptiens vivent et travaillent ici. À la population s'ajoutent les nombreux touristes qui viennent quasiment toute l'année s'y détendre des quatre coins du monde. Le printemps et l'automne sont les saisons préférées des vacanciers car les températures sont moins élevées. Mais les visiteurs sont tout de même nombreux l’été et l'hiver. Vous entendrez parler japonais et chinois, français, anglais ou italien parmi les nombreux touristes qui se pressent pour découvrir cette ville séduisante. 

 Le Caire s'élève sur les rives du Nil, là où le fleuve se déploie tel un éventail dans le delta avant d'atteindre la Méditerranée
La ville est chaude, mais le niveau d'humidité est élevé en raison de sa proximité avec le Nil. Les mois les plus chauds sont juillet et août, les températures pouvant atteindre 30-40 °C. En hiver, elles ne dépassent pas 24-30 °C. Les précipitations sont faibles.         
Le Caire est divisé en quartiers qui ont chacun leur caractère et de nombreux lieux intéressants à ne pas manquer. C'est dans le Grand Caire, au nord, que se trouve le cœur administratif de la ville, et même du pays. Le Grand Caire inclut une partie de Gizeh sur la rive ouest du Nil et une grande étendue à l'est du fleuve. Le quartier est moderne, quadrillé par un réseau de grands boulevards datant du XIXe siècle qui rappellent des villes telles que Paris. On y trouve des bâtiments futuristes flamboyants, des parcs, des restaurants et des hôtels huppés. Ce quartier est très différent des autres.

La corniche el-Nil, qui s'étend le long de la rive est du fleuve, dispose de ponts pour accéder à l'île de Gezireh dans le quartier de Zamalek, d'où on peut se rendre à la rive ouest. Vous reconnaîtrez de très loin la tour du Caire, un relais de télévision à la structure ajourée surprenante. Vous pouvez monter jusqu'en haut pour profiter d'une magnifique vue panoramique sur la capitale. Les sites historiques et culturels du centre du Caire sont fabuleux, avec notamment les places Midan Opera (XIXe siècle) et Midan Ataba, le mausolée de l'ancien premier ministre Saad Zaghloul, le palais Manyal qui était autrefois une résidence royale et le gigantesque nouveau complexe de l'Opera House où les habitants du Caire comme les touristes viennent applaudir des concerts de musique classique et des opéras, des spectacles de danse classique ou contemporaine et des pièces de théâtre.         
Midan el-Tahrir est le cœur du centre du Caire, un quartier très animé aux nombreux cafés, restaurants et boutiques dans des rues telles que Qasr el-Nil. L'université américaine occupe un bâtiment de style néo-islamique. Ne manquez surtout pas le Musée égyptien, situé à la station de métro Sadat.            

Ce magnifique musée qui occupe un bâtiment rose de style néo-classique abrite le plus grand fonds d'objets de l'Égypte ancienne au monde. Quelque 120 000 pièces historiques sont en effet exposées ici, dont des momies, de nombreux sarcophages et, bien sûr, les célèbres trésors d'or et d'albâtre de Toutankhamon, retrouvés dans la tombe du jeune pharaon en 1922.           
Vous verrez même une réplique de la pierre de Rosette dans le hall d'entrée du musée. La stèle originale, découverte à Rosette (Rachid en arabe) sur la côte nord, a permis de déchiffrer les hiéroglyphes, l'ancienne forme d'écriture des Égyptiens qui remontait à avant même les pharaons. Vous pouvez choisir une visite guidée ou acheter un livre et faire la visite à votre rythme. Il faudra compter plusieurs heures, voire même plusieurs jours pour les passionnés d'égyptologie.  

Dans la partie est du centre de la capitale, vous trouverez le quartier islamique. Au sud se trouve le quartier le plus ancien. Ces deux endroits pleins de charme se caractérisent par un labyrinthe de ruelles, l'architecture antique des mosquées et des églises, et des rues résidentielles qui s'étirent sur plusieurs kilomètres.            
Khan el-Khalili, le célèbre dédale de ruelles qui forme le plus grand bazar du Moyen-Orient et l'un des plus vieux marchés au monde, se situe dans le Caire islamique. C'est l'œuvre de l'émir Djaharks el-Khalili qui créa un khan, un caravansérail pour les commerçants. En 1382 déjà ceux-ci y vendaient des pierres précieuses, de l'or et de l'argent, du cuivre et des épices aux arômes entêtants. Vous en trouverez encore aujourd'hui, ainsi que de nombreux souvenirs plus pratiques à rapporter dans vos bagages. Une balade dans le bazar est à la fois fascinante et très divertissante.         
Tout près de là vous admirerez la mosquée du sultan Hassan, considérée comme le site le plus sacré du Caire. La visite en vaut la peine, tout comme celle de la fabuleuse mosquée d'al Azhar, de la mosquée d'Ibn Touloun, la citadelle de Saladin (XIIe siècle) bâtie pour protéger la ville contre les envahisseurs, la mosquée de Mohamed Ali qui domine la citadelle et le Wikalat al-Ghouri, un ancien caravansérail médiéval qui abrite aujourd'hui un centre d'artisanat. Le Caire islamique est un quartier très animé toujours passionnant à découvrir. 

À l'ouest du centre du Caire se dressent les pyramides de Gizeh sur le plateau du même nom, tout près de l'ancienne cité de Memphis et de la nécropole de Saqqarah. Emblématiques de l'Égypte, les pyramides sont la seule des Sept Merveilles du monde antique qui existent encore. Vous pourrez visiter la grande pyramide construite pour le roi Kheops de la IV dynastie. Vous verrez aussi la pyramide de Mykérinus et celle de Khéphren, un peu plus petite, qui date d'environ 2500 av. J.-C. Aux alentours sont réparties quelques autres pyramides plus petites où étaient inhumés les membres des familles royales. C'est aussi là que se dresse, majestueux et très photographié, le Sphinx à corps de lion et tête d'homme. Un peu plus loin le Musée de la barque solaire expose un bateau égyptien antique en taille réelle. Découvert en morceaux, il a été remonté avec beaucoup de soin. C’est une pièce archéologique passionnante.
A proximité se trouvent le complexe architectural de Saqqarah, dont les monuments les plus remarquables sont la pyramide à degrés de Djoser et la pyramide de Sekhmet, ainsi que la cité de Memphis qui fut la capitale pendant une grande partie de la période pharaonique.           
Les pyramides de Gizeh et le magnifique Sphinx qui les « garde » remontent à cette époque et sont parmi les monuments les plus anciens de la ville. Mais c'est dans le Vieux-Caire, ou le Caire copte comme on l'appelle aussi, que la ville trouve ses racines. En fait, cette partie, ainsi que Memphis, Saqqarah et Dahchour, sont plus anciennes que le Caire que l'on connaît aujourd'hui. 

Le Vieux-Caire fut fondé vers le VIe siècle apr. J-C., Lorsqu'Alexandrie était la capitale de l'Égypte et que les pyramides et le Sphinx se trouvaient alors loin des limites du petit village. À l'époque il n'y avait que quelques maisons en bordure du Nil et un fort romain qui gardait la route entre les anciennes cités de Memphis et Héliopolis.              
On dit que le général arabe Amr Ibn el-As, trouvant l'emplacement propice, décida d'y établir une plus grande communauté et commença à y faire construire des maisons et des lieux de culte. La communauté devint de plus en plus importante, à une époque où le pays était en majorité chrétien. Aujourd'hui, les églises et édifices chrétiens les plus importants d'un point de vue historique se trouvent dans les ruelles du Caire copte. Ne manquez pas l'église Sainte-Barbara. C'est l'une des plus grandes d'Égypte et on y célèbre encore régulièrement des offices.            
Dans ce quartier vous découvrirez également l'église Saint-Georges, l'église Saint-Serge (la plus ancienne du Caire copte) située légèrement au-dessous du niveau de la rue, la synagogue Ben Ezza, la mosquée Amr Ibn el-As et la belle « Église suspendue », nommée ainsi car elle est érigée sur les hauteurs de l'ancienne forteresse romaine de Babylone. Ce superbe bâtiment comporte une façade très reconnaissable avec ses deux clochers, un beau plafond voûté et des. 

Le Musée copte tout proche, avec son jardin intérieur, est aussi intéressant à visiter. C'est un endroit paisible pour se reposer dans un quartier plein d'effervescence. Repérez les fenêtres dotées de moucharabieh aux bois finement tournés. À l'intérieur, le musée vous réserve de nombreuses surprises. Il présente l'une des plus belles collections d'art copte au monde et couvre les temps pharaoniques jusqu'à la période gréco-romaine et islamique. Vous y verrez des chaires, des tissus anciens et des soieries brodées, des icônes, des manuscrits et des objets en céramique.         
L'histoire du Caire est fantastique. La ville a connu les pharaons, les chrétiens, les adeptes de l'Islam, elle a été le siège de la dynastie royale des Fatimides, la capitale pendant les périodes mamelouke et ottomane, et le centre de l'empire de Napoléon lorsque la France occupa l'Égypte au XVIIIsiècle. La ville restera la capitale de l'Égypte pendant la domination britannique, jusqu'à son indépendance en 1922. Aujourd'hui c'est la capitale administrative et le cœur du pays. 

Itinéraire egypte